Up AMBON BANDA SORONG cote terre Slideshow

Les îles Banda, un archipel
aux épices rudement convoitées

   On connaît tous la route de la Soie ou celle des Indes mais on a oublié les routes des épices. elle est historiquement pavée de sang et de larmes. elle paraît également lointaine, dans le temps (XVIIe siècle) et l’espace (13000 kilomètres). Le chemin pour parvenir à ces épices exotiques (surtout les  clous de girofle et la noix  muscade)passe par Banda, l’histoire de ce  modeste archipel est tout sauf un long fleuve tranquille. A l’époque , l’or portait le nom d’épices exotiques, rares, précieuses, valant par conséquent leur pesant d’or sur le marché de cette première mondialisation .

   Les îles Banda ont été « découvertes » une première fois par les Portugais en 1512 peu après l’établissement de leur comptoir à Malacca. Les Hollandais arrivent à Banda en 1599 talonnés de près par les Anglais qui ne voulaient pas être en reste  dans cette conquête des lointaines îles aux épices. Ce sont les Hollandais qui s’installent durablement et d’emblée obtiennent le monopole du commerce des épices dans la région.  Les nouveaux colons édictent des règles et traités inégaux avec les chefs des villages de Banda ,c’est le début d’une résistance musulmane face à l’occupant européen, et une 1° rébellion survient après la construction, contre l’avis des locaux, du fort Nassau à Banda Neira.

   Prétextant une des négociations commerciales, les chefs des villages   de Banda montent une embuscade lorsqu’ils proposent une rencontre avec les Hollandais au fort Nassau : l’amiral Verhoeven et 42 de ses subordonnés furent massacrés.

   La riposte est Mûrement préparée, et dirigée par l’infâme Jan Pieterszoon Coen, nouveau gouverneur général de la VOC, la conquête sanglante – avec 13 navires  et plus de 1500 soldats– a lieu en 1621, date marquée d’une pierre noire par tous les habitants de Banda jusqu’à nos jours. Les Hollandais occupent tout l’archipel puis capturent les 44 chefs traditionnels  qui seront exécutés en public au fort Nassau dans le but de soumettre l’ensemble des villageois. (avec décapitation et  tête au bout d’une pique !)

   Dans la foulée, sur une population totale estimée à cette période d’environ 15000 personnes, au moins 14000 d’entre elles sont tuées ou exilées

0b
GGG_2054
DSC_0996
DSC_0660
DSC_0607
DSC_0597
GGG_2063
GGG_2061
DSC_1021
GGG_2057
DSC_1779
GGG_2068
GGG_2056 (Large)
GGG_2062
DSC_0608
DSC_0628
DSC_0640
DSC_0662
DSC_0664
DSC_0678
65a
0
2008 © DIVE - TROTTER
Dernière mise à jour: 29/01/14 14:32