Né à Cannes, au bord de la « Grande Bleue », d’un père passionné par la mer, la chasse sous-marine et  les bateaux, comment aurais-je pu tourner le dos à cette magnifique Méditerranée et ne pas chercher plus en détail ce qu’elle peut recéler.

Curieux par nature, j’ai commencé à suivre mon père lors des ses chasses afin d’observer en surface les trésors qu’il pouvait remonter. A l’âge où cela m’était permis, j’ai donc naturellement fait le pas pour aller voir de plus près comment il procédait…  J’ai tout de suite éprouvé une sensation merveilleuse de pouvoir m’immerger ainsi dans un monde inconnu d’apesanteur à la recherche de trésors comestibles  (dont nous nous régalions ensuite !).

La beauté des fonds m’ayant rapidement fait prendre conscience du respect que l’on doit porter à la nature en général et la faune en particulier, j’ai rangé mon fusil  il  y a bien longtemps pour ne me consacrer qu’à l’observation.
Par la suite, mon goût prononcé pour les voyages m’a poussé à aller explorer d’autres lieux et c’est durant mon premier voyage en Guadeloupe que j’ai commencé à sentir une certaine frustration de ne pouvoir rester plus longtemps au fond, plus près des acteurs de ce magnifique spectacle qui s’offrait à mes yeux.

Souvenir… Sous-marin… 
Cette photo a été prise lors d’une chasse en Corse en…  1958 ! Mon père est au centre. Presque 50 ans séparent ce cliché des photos que vous pourrez voir sur ce site...

La suite était donc toute logique : Baptême lors de mon  deuxième voyage en Guadeloupe,  et passage de mes différents niveaux dans un club cannois.
Très vite J’ai pu combiner cette passion de la plongée sous-marine à une seconde : la photo, passion qui me tient depuis mon adolescence.

J’ai donc troqué mon vieux fusil contre un équipement photo sous-marin tout neuf (d’accord, j’ai dû  rallonger un peu mais bon, c’est pour une bonne cause…) et, après m’être aperçu qu’il ne suffit pas seulement de maîtriser la photo en surface (ce qui a pu déclencher quelques crises de nerfs !!!) et compris les mécanismes et matériel nécessaire pour la photo sous-marine, me voici parti « à la chasse » en prenant bien soin de ne blesser personne.

Que vous soyez plongeur ou non-plongeur, je vous laisse à présent découvrir une partie de mes travaux. J’ai sélectionné les clichés que je préfère…  J’espère qu’ils vous donneront un bon aperçu de l’ambiance rencontrée dans chacune de ces destinations et, pourquoi pas, l’envie d’aller les découvrir sur place…

Bonne « plongée » à vous !
Gérard Ghini

Merci à tous ceux qui, au péril de leur vie, nous ont permis de découvrir les fonds marins dans les conditions que nous connaissons aujourd’hui…

Trophées de chasse…
A Hendaye en 1977. Il faut bien que jeunesse se passe !... Aujourd’hui, mes plus beaux trophées sortent de mon Nikon D700 !

Vilain garnement !
Ma première rencontre avec une murène… sur les îles de Lérins, au large de Cannes. Bien évidemment, je ne les chasse aujourd’hui qu’avec mon objectif !